À quoi servent les dents de sagesse et pourquoi les retirer ?

Dents de sagesseVous l’aurez sans doute remarqué en observant les croquis représentant l’évolution humaine : l’homme moderne a vu la taille de son cerveau augmenter tandis que celle de sa mâchoire a diminué. En réalité, les dents de sagesse sont un héritage de nos lointains ancêtres… les singes !

Quel est le rôle des dents de sagesse ?

Autrefois, les dents de sagesse servaient à mastiquer longuement les viandes non cuites et les végétaux. La taille de la mâchoire de nos aïeux leur permettait d’accueillir ces dents sans problème. L’évolution progresse et certaines personnes ne sont pas confrontées à l’apparition de dents de sagesse, cependant, la plupart des êtres humains doivent être opérés afin de les retirer. En effet, l’homme d’aujourd’hui ne dispose pas de suffisamment d’espace dans sa mâchoire pour accueillir ces dents considérées désormais comme inutiles.

Pourquoi doit-on retirer les dents de sagesse ?

Conserver ses dents de sagesse comporte des risques, ces derniers diffèrent en fonction de la situation :

  • La dent est sortie

Le plus souvent, lorsqu’une dent de sagesse sort, elle se place dans une mauvaise position. Il devient alors difficile de la nettoyer, ce qui peut entraîner la formation de caries. De plus, ces dents se dirigent souvent naturellement vers la joue, entraînant ainsi des ulcères. Enfin, si elles n’ont pas de dents en occlusion avec elles, les dents de sagesse ont tendance à continuer à pousser (supra-éruption), ce qui peut s’avérer particulièrement douloureux (lorsque la dent vient mordre la gencive opposée).

Conserver ses dents de sagesse est donc inutile et douloureux pour 90 % de la population. En effet, seulement 10 % de la population est en mesure d’utiliser ses dents de sagesse pour la mastication et de les nettoyer régulièrement.

  • La dent est semi-incluse

Plusieurs risques sont à craindre dans ce cas-là : l’avant-dernière molaire peut se déchausser à cause de la difficulté à la nettoyer ; les caries sont également à craindre et ne sont pas réparables sous la gencive. Enfin, l’infection bactérienne de la gencive ou de l’os peut menacer le patient à cause de la communication directe avec la cavité buccale. Il est donc important de traiter une dent de sagesse semi-incluse le plus rapidement possible.

  • La dent est totalement incluse

Si la dent est totalement incluse, la racine de la molaire voisine peut se résorber. D’autre part, un kyste peut se former. Enfin, on peut imaginer que l’éruption sera ultérieure, ce qui pourra rendre l’opération plus compliquée.

  • Quel est le meilleur moment pour se faire opérer des dents de sagesse ?

Autour de 18-20 ans, les dents de sagesse sont en principe encore courtes et semi-formées. L’os que l’on trouve autour de la dent est plus tendre tandis qu’une capsule de tissus mous enveloppe la dent de sagesse. Intervenir dans ces conditions minimise les risques de la chirurgie et facilite l’intervention du médecin.

Notez toutefois que chaque patient est différent. Certains, précoces, verront pointer leurs dents de sagesse dès 15 ans tandis que d’autres devront attendre 40, 50 et parfois même 60 ans avant de se faire opérer.

2017-06-05T23:59:15+00:00 Categories: Santé buccale|Tags: |