Traitement de canal

Traitement de canal 2017-08-30T13:34:54+00:00
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Traitement de canal

Le traitement de canal (endodontique) est une procédure qui consiste à éliminer une infection ou une inflammation de la pulpe dentaire (« nerf » de la dent), par l’extirpation complète de celle-ci.  Les deux principales conditions menant au traitement de canal sont la pulpite et la nécrose pulpaire.

Par définition, la pulpite est une inflammation de la pulpe.  Elle se manifeste par une douleur persistante aux changements de température (aliments chaud et froid) ou à la mastication.  La dent en pulpite peut également élancer sans raison apparente.  Une pulpite peut s’installer lorsque des bactéries (présentes dans la carie) réussissent à se faufiler jusqu’à la pulpe.  Les chances de développer une pulpite sont donc plus élevées lorsqu’une dent est touchée par une carie ou une restauration profonde, près de la pulpe.  Plus rarement, une pulpite peut également s’installer suite à un coup ou un choc sur une dent.

Lorsqu’elle n’est pas traitée à temps, la dent en pulpite finit généralement par se nécroser.  La dent perd alors sa vitalité.  La circulation sanguine présente naturellement à l’intérieur de la pulpe est remplacée par du tissus nécrotique (mort), qui n’offre aucune défense aux bactéries qui s’y multiplient plus facilement.  C’est la nécrose pulpaire (pulpe infectée).

La dent nécrosée se manifeste aussi par des élancements et/ou des douleurs à la mastication, mais sans douleur au chaud ou froid.  Avec le temps, les bactéries présentes dans la pulpe nécrosée produisent des gaz ou du pus, qui chercheront à s’échapper vers l’extrémité de la racine (en direction de l’os).  Une enflure peut ensuite apparaître.  Nous sommes alors au stade de l’abcès dentaire.

Voici, en résumé, les étapes  d’un traitement de canal :

  • Le dentiste procède à une anesthésie locale pour éviter toute douleurs lors du traitement.
  • Pour empêcher les bactéries contenues dans votre salive d’entrer en contact avec votre dent durant le traitement, il place une digue autour de la dent.
  • Il fait une petite ouverture dans la dent traitée pour accéder au canal et à la pulpe endommagée.
  • À l’aide d’instruments de précision, il retire la pulpe en nettoyant et en élargissant le canal.
  • Ensuite, il remplit et scelle le canal.
  • Puis, il ferme la dent avec une obturation provisoire ou permanente.

Aussi à lire : Article de L’Association dentaire canadienne.

Quoi faire après avoir reçu un traitement de canal?

Rien ne vaut une dent vivante et saine. En effet, le pronostic pour une dent vivante est meilleur que celui d’une dent dévitalisée. Or, une carie ou un traumatisme peut affecter la vitalité d’une dent. C’est dans ce genre de cas où l’on doit procéder à un traitement de canal.

Qu’est-ce que le traitement de canal ?

La dent est composée de trois éléments : l’émail, la dentine et la pulpe. La pulpe est composée de tissus mous et de nerfs qui permettent le développement de la dent ; elle est contenue dans un petit canal. Une fois qu’elle a terminé sa croissance, la dent n’a plus besoin de la pulpe, si ce n’est pour alerter son propriétaire en cas d’infection. En effet, une dent dont la pulpe est touchée est généralement douloureuse. Il arrive cependant que le patient ne se ressente aucune gêne.

Lorsqu’une carie, une fissure ou une cassure viennent abîmer la dent, la pulpe peut être atteinte. Les bactéries de la cavité buccale ont alors accès aux nerfs et créent une infection, une inflammation ou un abcès.

Dans ce contexte, le traitement de canal consiste à percer la dent afin d’accéder à la pulpe, de la retirer et de traiter la zone infectée. L’endodontiste ou le dentiste va ensuite reboucher le petit canal avec un petit ciment composé de caoutchouc appelé la gutta-percha après avoir nettoyé soigneusement le canal.

Avant d’intervenir, le professionnel de santé d’assurera qu’il s’agit bien d’un problème qui touche la pulpe. Pour cela, il peut tester sa sensibilité aux chocs, au chaud et au froid voire même utiliser la radiographie.

Pourquoi avoir recours au traitement de canal?

Une carie et des fissures à l’émail sont différents facteurs pouvant endommager la pulpe dentaire. Cette dernière peut s’infecter et provoquer des inflammations. C’est dans ce cas qu’il faut opter pour un traitement de canal.

Il arrive quelquefois que la pulpe dentaire meure sans aucune infection. Cependant même dans ce cas, il faut prescrire le traitement.

Avant d’effectuer un traitement de canal, les dentistes auront notamment constaté le changement de la couleur de la dent, mais également de l’aspect des gencives. À l’aide de radiographies, ils détectent les différents stigmates à la racine de la dent.

Ainsi, les professionnels peuvent tirer la conclusion que la pulpe de la dent ne pourra pas survivre. Le traitement de canal pourra dans ce cas épargner la dent avant que les symptômes fassent leurs apparitions.

Les différentes étapes.

La plupart du temps, on effectue l’anesthésie de la dent, même s’il est possible de ne pas la faire lorsque la dent est totalement morte.

Un champ opératoire est positionné sur la dent dans le but d’isoler celle-ci. L’objectif est d’empêcher la contamination à cause de la salive. En outre, ce champ permet également que les produits désinfectants ne débordent pas de la bouche.

Par la suite, le dentiste perce le dessus de la dent pour atteindre la chambre pulpaire où se situe le nerf. Il s’agit là du centre de la dent.

Il faut ensuite nettoyer les canaux au moyen d’instruments mécaniques ou manuels.

Ensuite, divers produits sont appliqués. Ils doivent désinfecter l’intérieur des canaux.

Par la suite, l’obturation du ou des canaux est effectuée dans le but d’éviter une nouvelle contamination de l’intérieur de la dent.

L’obturation est composée de ciment et de caoutchouc.

Enfin, la dernière étape est la restauration de la dent.

Que se passe-t-il après le traitement de canal?

Le traitement de canal a un excellent taux de réussite. Les dents soignées au moyen d’un traitement de canal peuvent durer toute une vie à la condition qu’elles soient bien entretenues.

Vous pouvez ressentir une douleur après un traitement de canal. Elle vient généralement d’une inflammation. Il est vivement conseillé d’utiliser des anti-inflammatoires au lieu des antidouleurs classiques.

En cas de douleur sévère et continue, d’impossibilité de mâcher ou encore d’un gonflement de votre gencive, retournez vers votre dentiste le plus vite possible.

Effectivement, ces différentes situations peuvent être révélatrices d’une fissure dans la dent ou bien d’un canal nécessitant un traitement ou un complément.

Même si le traitement de canal a été efficace, il faut absolument continuer à avoir une hygiène bucco-dentaire impeccable et sans failles. Prenez le temps de bien vous brosser les dents et les gencives correctement. Vous pouvez aussi utiliser du fil dentaire.

En outre, n’oubliez pas également de prendre votre rendez-vous annuel chez le dentiste, ce qui lui donnera la possibilité de suivre l’état de santé de votre bouche. Ainsi, vous bénéficierez de traitements spécifiques en cas de soucis.

Pour un traitement de canal, il faut effectuer une ou plusieurs séances chez le dentiste. Cela dépend de plusieurs facteurs comme l’état de la pulpe et de l’infection. Cette procédure dévoile un excellent taux de réussite. Or, il s’agit d’une procédure extrêmement délicate, et le dentiste peut refaire des étapes du traitement par la suite si les résultats obtenus ne sont pas convaincants.

Traitement de canal et douleurs possibles : comment les atténuer ?

Traitement de canal

Le traitement de canal est une intervention qui fut longtemps réputée douloureuse. Heureusement, cette douleur tant redoutée n’est plus d’actualité et il existe de nombreuses solutions pour éviter que le patient ne souffre.

 

Traitement de canal et douleur : comment se protéger ?

La douleur que l’on associe trop souvent au traitement est aujourd’hui dépassée. L’intervention du dentiste sert au contraire à libérer le patient de ses maux. Le fait d’avoir un abcès (dû à la présence de bactéries et de pus), ou un nerf malade peut entraîner une forte douleur. Le patient a donc mal avant le traitement de canal. Pour pallier la douleur, le dentiste a plusieurs recours :

  • Les antibiotiques

Lorsque la douleur est trop forte, le dentiste peut administrer des antibiotiques à son patient en attendant de procéder à l’opération. Ces antibiotiques permettent d’éviter la propagation de l’infection tandis qu’ils soulagent le patient. Ils servent aussi à tuer les bactéries avant le traitement.

  • L’anesthésie locale

Le dentiste ou l’endodontiste propose une anesthésie locale à son patient. Le traitement de canal est donc indolore durant l’intervention.

  • L’anesthésie générale

L’anesthésie générale peut être préconisée dans des cas plus rares. Le patient n’a alors pas conscience de l’intervention du médecin, celle-ci est totalement indolore.

  • Antalgiques

Si le traitement de canal réduit considérablement la douleur, le patient peut toutefois ressentir une gêne les jours suivants l’intervention. La dent reste en effet sensible durant quelques semaines, notamment lors de la mastication. Si le patient le souhaite, son dentiste pourra lui prescrire des antalgiques afin de pouvoir mastiquer sans aucune douleur. Dans certains cas, la sensibilité de la dent disparaît totalement dès l’intervention.

 

Mots-clés pertinent : traitement de canal douleur | dentiste traitement | douleur traitement canal | dentiste dent | canal traitements | canaux dents | dent infectée

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.