Traitement de canalRien ne vaut une dent vivante et saine. En effet, le pronostic pour une dent vivante est meilleur que celui d’une dent dévitalisée. Or, une carie ou un traumatisme peut affecter la vitalité d’une dent. C’est dans ce genre de cas où l’on doit procéder à un traitement de canal.

Qu’est-ce que le traitement de canal?

Les dents sont toutes composées d’émail, de dentine et de cément. Le canal est l’élément qui traverse l’espace à l’intérieur de ces différentes couches. Il est rempli de pulpe dentaire. Il s’agit d’un tissu mou. Ce dernier permet à la dent de se développer puisqu’il renferme des nerfs ainsi que des vaisseaux sanguins.

La pulpe dentaire ne devient plus nécessaire lorsque la dent a terminé sa croissance. Cependant, si cette dernière devient infectée, il faut l’ôter du canal où elle est. Voici pourquoi cette opération est nommée traitement de canal.

Pourquoi avoir recours au traitement de canal?

Une carie et des fissures à l’émail sont différents facteurs pouvant endommager la pulpe dentaire. Cette dernière peut s’infecter et provoquer des inflammations. C’est dans ce cas qu’il faut opter pour un traitement de canal.

Il arrive quelquefois que la pulpe dentaire meure sans aucune infection. Cependant même dans ce cas, il faut prescrire le traitement.

Avant d’effectuer un traitement de canal, les dentistes auront notamment constaté le changement de la couleur de la dent, mais également de l’aspect des gencives. À l’aide de radiographies, ils détectent les différents stigmates à la racine de la dent.

Ainsi, les professionnels peuvent tirer la conclusion que la pulpe de la dent ne pourra pas survivre. Le traitement de canal pourra dans ce cas épargner la dent avant que les symptômes fassent leurs apparitions.

Les différentes étapes du traitement de canal

La plupart du temps, on effectue l’anesthésie de la dent, même s’il est possible de ne pas la faire lorsque la dent est totalement morte.

Un champ opératoire est positionné sur la dent dans le but d’isoler celle-ci. L’objectif est d’empêcher la contamination à cause de la salive. En outre, ce champ permet également que les produits désinfectants ne débordent pas de la bouche.

Par la suite, le dentiste perce le dessus de la dent pour atteindre la chambre pulpaire où se situe le nerf. Il s’agit là du centre de la dent.

Il faut ensuite nettoyer les canaux au moyen d’instruments mécaniques ou manuels.

Ensuite, divers produits sont appliqués. Ils doivent désinfecter l’intérieur des canaux.

Par la suite, l’obturation du ou des canaux est effectuée dans le but d’éviter une nouvelle contamination de l’intérieur de la dent.

L’obturation est composée de ciment et de caoutchouc.

Enfin, la dernière étape du traitement de canal est la restauration de la dent.

Que se passe-t-il après le traitement de canal?

Le traitement de canal a un excellent taux de réussite. Les dents soignées au moyen d’un traitement de canal peuvent durer toute une vie à la condition qu’elles soient bien entretenues.

Vous pouvez ressentir une douleur après un traitement de canal. Elle vient généralement d’une inflammation. Il est vivement conseillé d’utiliser des anti-inflammatoires au lieu des antidouleurs classiques.

En cas de douleur sévère et continue, d’impossibilité de mâcher ou encore d’un gonflement de votre gencive, retournez vers votre dentiste le plus vite possible.

Effectivement, ces différentes situations peuvent être révélatrices d’une fissure dans la dent ou bien d’un canal nécessitant un traitement ou un complément.

Même si le traitement de canal a été efficace, il faut absolument continuer à avoir une hygiène bucco-dentaire impeccable et sans failles. Prenez le temps de bien vous brosser les dents et les gencives correctement. Vous pouvez aussi utiliser du fil dentaire.

En outre, n’oubliez pas également de prendre votre rendez-vous annuel chez le dentiste, ce qui lui donnera la possibilité de suivre l’état de santé de votre bouche. Ainsi, vous bénéficierez de traitements spécifiques en cas de soucis.

Pour un traitement de canal, il faut effectuer une ou plusieurs séances chez le dentiste. Cela dépend de plusieurs facteurs comme l’état de la pulpe et de l’infection. Cette procédure dévoile un excellent taux de réussite. Or, il s’agit d’une procédure extrêmement délicate, et le dentiste peut refaire des étapes du traitement par la suite si les résultats obtenus ne sont pas convaincants.