Est-ce que le bruxisme peut toucher les enfants?

bruxismeLe bruxisme, terme médical désignant le grincement nerveux de dents se manifeste à différents moments, à différents degrés, chez l’humain de tout âge. Toutefois, il semblerait que les enfants soient de ceux qui soient le plus concernés par ce phénomène.

Le grincement de dents se caractérise par un serrage intensif des mâchoires, ou encore d’un frottement des dents qui entraîne un grincement involontaire des dents. Il peut être plus ou moins important et parfois imperceptible par l’entourage de la personne qui en souffre.

Le grincement de dents peut entraîner divers conséquences, plus moins graves, mais qui demeurent tout de même gênantes:

  • Maux de tête, majoritairement au réveil;
  • Douleurs aux dents et au visage
  • Douleurs et courbatures aux articulations du visage, principalement à la mâchoire;
  • Usure prématurée des dents;
  • Hypersensibilité des dents au chaud et au froid;
  • Risque de fracture des dents, de déchaussement;
  • Déséquilibre dans la posture du cou, de la nuque voire même du dos.

Le grincement de dents est l’un des principaux facteurs qui trouble le sommeil des jeunes enfants. En effet, le bruxisme affecte la qualité et la quantité de sommeil chez l’enfant en plus d’avoir des répercussions dans ses rêves.

La contraction des muscles de la mâchoire qui entraîne le grincement de dents est majoritairement reliée à une source de stress et au facteur psychologique. Comme l’enfant est en plein développement, il est important de ne pas prendre à la légère ce trouble. Si le bruxisme tend à disparaître avec l’âge, celui-ci touche tout de même 11% d’enfants âgés entre trois et sept ans, que le pourcentage tombe à 6 entre huit et douze ans pour finalement atteindre 2% chez les adolescents. Certains adultes souffrent tout de même de bruxisme, particulièrement lors d’épisode de stress ou d’anxiété.

Plusieurs facteurs sont responsables du bruxisme: le stress, l’anxiété et la colère refoulée ou mal gérée peut occasionner le grincement de dents. Une personne tendue, hyperactive ou très compétitrice sera plus susceptible d’être affectée par ce trouble. La source du problème peut également être d’ordre physique lorsque des dents sont mal positionnées ou manquantes ou encore, lorsque des mâchoires mal alignées. On observe également des facteurs supplémentaires au bruxisme directement relié à l’enfant, à savoir un problème d’allergie, une douleur aux oreilles ou une poussée dentaire.

Une visite régulière chez votre dentiste pourra permettre de détecter une usure prématurée des dents chez votre enfant ou d’en suivre l’évolution. Dans certains cas, le recours à une plaque occlusive pourrait être envisagée, celle-ci venant bloquer le contact des dents et empêcher le frottement.
Source: http://fondationsommeil.com/somniloquie-bruxisme-chez-lenfant/